Saint-Louis Jazz 2017 : avec Habib Faye, partage « Autour de minuit »

Publié le Mis à jour le

Le bassiste et compositeur sénégalais Habib Faye donne, pour la vingt-cinquième édition du Festival international de jazz de Saint-Louis (25-30 avril 2017), rendez-vous aux festivaliers, pour le suivre dans la série de spectacles intitulée Autour de minuit, au cours desquels il invite des amis à jouer avec lui.

« Nous vous donnons rendez sur la prestigieuse scène de l’Institut français de Saint-Louis les 27, 28, 29 et 30 avril, avec mes amis Mokhtar (Samba), Ablaye (Cissoko) et Djiby (Diabaté) ». C’est par ces mots qu’Habib Faye a annoncé, sur sa page Facebook, sa présence à l’édition 2017 de Saint-Louis Jazz, dans une formule, Autour de minuit, qui est une nouvelle étape de Cola Nut Café, la plateforme de rencontres et de créations artistiques lancée il y a un an et demi.

De quoi s’agit-il ? « ‘Cola Nut Café’ est une plateforme culturelle d’échanges. J’ai invité des amis que j’ai connus sur les scènes internationales. J’ai décidé de faire une rencontre avec les instruments traditionnels africains », répond Habib Faye. Pour la première étape de cette aventure, les ateliers organisés à Dakar, entre le 23 et 29 octobre 2015, avaient réuni un pianiste et un batteur suisse, le joueur de kora Ablaye Cissoko (kora), Moussa Kanouté (ngoni).

Le rendu, au Just 4 U à Dakar puis au Festival ‘’Métissons’’ à Saint-Louis, avait donné, à travers les réactions du public, une idée de cette envie d’innovation dans la création de concepts. « Tout le monde sait que l’avenir est dans les échanges de ce genre, chacun apportant une part de sa culture et de son expérience », explique le bassiste, estimant qu’il faut « ouvrir de nouveaux chantiers, sortir des sentiers battus ».

« Valoriser ce qu’on a de plus cher, notre culture »

Il ajoute : « Mon rôle, c’est d’innover, de créer de nouvelles choses. On ne peut rester à faire les mêmes choses tout le temps. Mon statut d’artiste et surtout de musicien ne me permet pas de rester sur le même style. Je suis obligé de m’ouvrir à d’autres musiques. C’est dans ce cadre seulement qu’on peut s’enrichir et donner la possibilité à notre culture de s’enrichir ».

C’est dans cette optique d’innovations, de rencontres et d’échanges qu’il faut placer ce que lui et ses amis vont proposer du 27 au 30 avril 2017 aux festivaliers de Saint-Louis Jazz. A ses côtés, il y aura Ablaye Cissoko, qui est, en vérité, son acolyte dans cette démarche, l’autre pilier du concept Cola Nut Café, Mokhtar Samba, batteur de génie ayant travaillé avec de grands noms de la musique, dont Salif Keita, et Djiby Diabaté, joueur de balafon ayant ajouté à son jeu hérité d’une pratique ancestrale une touche personnelle.

Et, comme le commande le parfum des soirées Autour de minuit, il y aura des Jam Session. Des artistes se trouvant à côté viendront se joindre au noyau pour, selon l’inspiration du moment, produire des mélodies et des rythmes.

Il en est ainsi parce qu’Habib Faye, créatif et soucieux d’ouvrir de nouvelles pistes, veut poser des actes constitutifs d’un courant dans lequel d’autres s’inscriront et prolongeront à leur manière. Dans le patrimoine du Super Etoile de Youssou Ndour, de nombreuses compositions portent sa signature. En 2004, au Central Park – un espace culturel aujourd’hui fermé – avait abrité des prestations live auxquelles il avait associé des amis.

Mais Cola Nut Café est « beaucoup plus spécial » que celui du Central Parka dont les sessions ont fait l’objet d’un disque, souligne Habib Faye. « Plus on avance, plus on a tendance à retourner à ses racines et surtout à valoriser ce qu’on a de plus cher, notre culture. J’ai donc voulu amener cette touche sénégalaise dans ce projet que je porte », explique-t-il, ajoutant : « Quelque part, il est de mon devoir de valoriser ce que nous avons comme instruments traditionnels. Aujourd’hui, c’est la kora et le ngoni. Demain, ça va être le riiti ou d’autres instruments. C’est un peu ma nouvelle mission ».

De fait, Faye a commencé à mettre en forme ce concept avec l’album H2O, sorti en 2012, qui tentait une valorisation des mélodies, sonorités et rythmes du sud du Sénégal. « C’est à partir de ce que nous sommes, de ce que nous avons que nous pouvons aller à la conquête d’autres espaces et territoires. Pourquoi le Sud ? Mon père est de cette partie du Sénégal. Mais j’ai toujours cru que la musique sénégalaise qui irait ‘’exploser’’ le monde viendrait du Sud », justifie le musicien.

Comment se déroule Cola Nut Café ?

« Le folklore casamançais est très riche. Les Touré Kunda nous l’ont montré. Des groupes comme le Xalam ont exploité cela ». H2O avait donc annoncé la couleur de ce nouveau sillon dans lequel s’inscrit la démarche du bassiste, mais ce projet Cola Nut Café est beaucoup plus large. Quelques morceaux de H2O en y ajoutant d’autres instruments, permettant l’ouverture d’autres portes à cet album.

La date du 30 octobre 2015 a marqué le début de la diffusion publique de ce concept, après une semaine d’ateliers. Habib Faye est le pivot de cette plateforme, mais il essaie d’amener ses invités à participer à leur manière à ce qu’il a comme répertoire. Il y a également des morceaux d’Ablaye Cissoko réarrangés. Les deux pensent, depuis le début, à un album qui fixerait ces sessions. Des vidéo-clips ont déjà été mis en ligne.

« On a un patrimoine, mais tout se transforme. Même si on est super compositeur, on trouvera toujours que l’on fait du déjà entendu. Il s’agit de prendre ses instruments comme identité. Il est important qu’on puisse reconnaître le Sénégal à travers ces instruments », estime Faye, qui n’a « pas peur de ne pas être compris ».

Habib Faye est convaincu que les instruments dits traditionnels peuvent être utilisés « comme porte d’entrée vers un univers » dont l’esprit, comme celui de Cola Nut Café serait le partage. Le projet est « itinérant, il peut changer de pays ». Sous ce rapport, Saint-Louis Jazz 2017 est une escale dans le voyage qui ne s’arrête pas.

Aboubacar Demba Cissokho

Saint-Louis, le 23 avril 2017

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s