FESPACO 2017 : le panorama des longs métrages hors compétition

Publié le

La 25è édition du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO) prévue du 25 février au 4 mars 2017. Aux 105 films retenus pour les différentes sections de la compétition officielle (long métrage, court métrage, documentaire, films d’écoles de formation, série télévisuelle), s’ajoutent 34 longs métrages choisis pour être projetés dans le cadre du panorama hors compétition. 

  • A l’ombre de la passion d’Ado Noël Bambara (Burkina Faso)
  • Adieu belle-mère Yacouba Napon (Burkina Faso)
  • Ayiti mon amour de Guetty Felin (Haïti)
  • Ben & Ara de Nnegest Likké (USA/Ethiopie)
  • Carton rouge d’Augusta Bomsoya Palenfo (Burkina Faso)
  • Cerveau noir d’Abdoulaye Maiga Djingareye (Niger)
  • Demain dès l’aube de Lotfi Achour (Tunisie)
  • Destin trouble de Rita Ambeu et Lidia Kassa (Côte d’Ivoire/Gabon)
  • Edition spéciale de Cheick Abdoulaye Camara (Guinée)
  • Esclave et courtisane de Christian Lara (Guadeloupe)
  • Fidaa de Driss Chouika (Maroc)
  • Grave erreur de Michael M’bebele (Congo Brazzaville)
  • Haram El gasad de Khaled El Hagar (Egypte)
  • Keneen « L’autre » de Cheick Diallo (Sénégal)
  • Koussaw d’Ibrahima Touré (Mali)
  • L’ombre de la folie de Boubacar Gakou (Mali)
  • La patrie d’abord ! de Thierry Ntamack (Cameroun)
  • La raison du plus fort de Missa Hébié (Burkina Faso)
  • Lamb de Yared Zeleke (Ethiopie)
  • Le pagne de Hamadou Djingarey Moussa (Niger)
  • Le prix de la séduction d’Abdoul Aziz Nikiema (Burkina Faso)
  • Le tableau troué d’Azizi Djamel (Algérie)
  • Le voyage des oubliés Sènami Kpetehogbe (Bénin)
  • Me A Belgian, My Mother A Ghanaian d’Adams Mensah (Ghana)
  • Medan Vi Lever de Dani Kouyaté (Burkina Faso)
  • Mona d’Anthony Abuah (Nigeria)
  • Mrs Right Guy Adze Ugah (Afrique du Sud)
  • G.O (Nothing Going On) d’Arnold Aganze (Ouganda)
  • Ouaga Girls de Theresa Traoré Dahlberg (Burkina Faso)
  • Permis d’exister d’Aissata Ouarma (Burkina Faso)
  • Sabaab biiga de Boubakar Sidnaba Zida (Burkina Faso)
  • Sans regret de Jacques Gohi Trabi (Côte d’Ivoire)
  • Une symphonie haïtienne de Clément Ndzana (Cameroun)
  • Wallay de Berni Goldbat (Burkina Faso)

Aboubacar Demba Cissokho

Dakar, le 25 janvier 2017

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s