HOMMAGE – Pr. Bassirou Dieng, « un serviteur du savoir »

Publié le Mis à jour le

Le professeur de Lettres Amadou Ly, enseignant à l’Université Cheikh Anta Diop, salue la mémoire de son collègue et ami Bassirou Dieng, spécialiste de la littérature orale ouest-africaine, décédé dans la nuit du vendredi 23 au samedi 24 décembre 2016.

pr-dieng-a-gauche-et-pr-ly-lors-dune-soutenance
Le Pr. Bassirou Dieng (à gauche), à côté du Pr. Amadou Ly

Samedi 24 décembre 2016.

Un coup de fil reçu au réveil, vers 9h30, après une longue insomnie entre 6h05 et 8h30 : c’est le professeur Lilyan Kesteloot ; « mauvaise nouvelle : Bassirou DIENG est mort….. ». Astaghfiroullah ! J’ai crié « NON ! », et j’ai aussitôt regretté ce rejet de la réalité que notre Seigneur Allah Soubhanahou wa Talla nous a imposée, et j’ai accepté « Rabbanaa ihfir zunabanaa wa xina azaban  inna lillahi wa inna illey hi rajihoun »…

Bien sûr, on a vu que sa santé déclinait, ces derniers temps ; mais aussi, on l’a vu travailler comme toujours, avec sérieux et rigueur, faire des projets de doctorat, des séminaires de doctorat et de master, coordonner les activités autour du prochain numéro d’Ethiopiques, la revue biannuelle de la Fondation Léopold Sédar Senghor. Et il m’a demandé une séance de 30 mn pour que je lui explique les procédures pour mettre en état son dossier de futur retraité (juillet 2017 !). Et à 48 heures de son décès, il s’occupait des derniers réglages d’une thèse de doctorat unique qu’il a dirigée du début à la fin, et qu’il considérait, avec peut-être une certaine prescience de ce qui allait arriver, comme le couronnement de sa carrière de directeur de recherches. Et cette soutenance va se faire, à date échue, sans lui !! Allahu Akbar.

Lui et moi avons, toutes ces dernières années, animé, ensemble, séminaires de doctorat sur les littératures d’Afrique. Il y a quelque trois semaines, il m’a remis deux dossiers de ses étudiants titulaires du master qui souhaitent s’inscrire au doctorat, en vue d’une évaluation et d’une prochaine soutenance. Nous devions nous concerter pour fixer la date de cet exercice. C’est un coup de fil, samedi au matin, qui m’a informé que cette soutenance n’aura jamais lieu avec lui.

Dans sa vie d’enseignant-chercheur, Bassirou Dieng a dirigé des centaines de mémoires de maitrise ou de master, des dizaines de diplômes d’études approfondies, de thèses de doctorat du 3eme cycle puis de doctorat unique, et de thèses de doctorat d’état, dont deux ou trois de collègues du département de lettres modernes.

Ce travail abattu avec constance, et ses propres publications, en ouvrages et en articles, ses communications à des colloques, pour la plupart internationaux aux quatre coins du monde, la profondeur et la justesse de ses analyses, fondées sur la lecture intelligente et l’adaptation fine à nos corpus locaux, sa connaissance réelle de notre histoire, de notre sociologie, de notre vie politique, tout cela fait de Bassirou Dieng le maitre incontesté, le leader charismatique des études portant sur notre littérature orale ouest-africaine, voire continentale et, très probablement, l’un des grands maitres du genre. Sa participation régulière aux travaux du REARE (Réseau euro-africain de recherches sur l’épopée), aux cotés de membres de cette société savante mondialement connus comme Pierre Brunnel, Lilyan Kesteloot, Christiane Seydou, Jean-Pierre Martin, Ursula Baumgardt et quelques autres, en est l’illustration. Il en est d’autres cas comme celui-ci.

Voici quelques-uns des ouvrages qu’il a écrits, ou co-écrits, et des titres d’actes de colloques auxquels il a pris part en y délivrant une communication. Il faut préciser que chacune de ces publications aura été l’occasion de la révélation d’une nouvelle piste de recherches, ou de l’approfondissement (et, parfois, comme il se doit en matière de recherches, de réfutation de positions avancées par d’autres chercheurs).

Du Tieddo au Talibé. Contes et mythes wolof II, Paris, Présence Africaine, 1989 (avec Lilyan Kesteloot).

L’Epopée du Kajoor, Paris/Dakar, ACCT-Editions Khoudia, 1993.

– Les Epopées d’Afrique noire, Paris, Karthala/Unesco, 1997 (avec Lilyan Kesteloot).

–  Contes et mythes du Sénégal, Dakar, IFAN/Enda Tiers Monde, 2000 (avec Lilyan Kesteloot).

L’Epopée de Songo Aminata Diop, héros de la communauté lébou, Dakar, Presses universitaires de Dakar, 2004.

– L’Epopée de Cheikh Ahmadou Bamba de Serigne Moussa Kâ, Dakar, Presses universitaires de Dakar, 2006 (avec Diao Faye).

– Société Wolof et discours du pouvoir. Analyse des récits épiques du Kajoor, Dakar, Presses universitaires de Dakar, 2008.

En somme, l’Université Sénégalaise a perdu un intellectuel de grand talent, qui a su se faire, à travers ses idées, ses recherches et sa guidance de recherches en doctorats ou d’autres chercheurs, un renom amplement mérité. Bassirou Dieng aura été un vrai professeur, travailleur acharné, imbu de scientificité et très exigeant envers ses élèves mais aussi, et tout d’abord, envers lui-même. Il n’aura pas vécu inutilement : ses travaux sont là, à la disposition de tous, et ses élèves prorogent sa pensée dans nombre d’universités, sur tous les continents.

L’homme Bassirou Dieng est mort, certes, il n’y a qu’à accepter le fait. Mais le professeur Bassirou Dieng lui survivra aussi longtemps qu’il y aura des Africains et des êtres humains dans le monde qui s’intéresseront à la littérature orale africaine, à la création littéraire comme phénomène anthropique  culturel, plus généralement.

Adieu, Professeur, tu as honoré l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, et autres pays. Qu’Allah SWT, par la grâce du Prophète Mohamed SAWS et de tes Maitres, Cheikh Ahmadou Bamba Mbacké et Cheikh Ibrahima Fall, t’accorde les félicités qu’Il a promises à ceux qui auront aidé l’humanité à sortir des ténèbres de l’ignorance et à accéder aux lumières du savoir, de la connaissance.

Pr. Amadou LY

Département de Lettres modernes

Faculté des Lettres et Sciences humaines

Université Cheikh Anta Diop – Dakar

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s